Les plantes qui sont des organismes vivants peuvent également être victimes de maladies et de nuisibles en tout genre. Le point sur ces fléaux qui endommagent les plantes.

La connaissance de l’ennemi permet de mieux le combattre

Pour venir à bout de ces maladies et nuisibles qui détériorent les plantes, vous devez tout savoir sur eux. Vous devez connaître la maladie ou le parasite qui mine votre plante, son mode de vie, son origine et la raison pour laquelle votre plante a été touchée. Renseignez-vous sur tout ce qu’il faut savoir concernant ces nuisibles du jardin en parcourant les rubriques de bricoleurpro.ouest-france.fr. Des jardiniers passionnés y mettent à votre disposition des dossiers complets et éclairants pour que vous puissiez mieux comprendre ces parasites et les combattre efficacement. Découvrez sur ce site les différentes sortes de fléaux qui attaquent votre plante, leurs symptômes, leurs spécificités ainsi que les traitements adaptés. Vous avez le choix entre plusieurs solutions : des traitements chimiques ou des répulsifs et soins naturels. Les traitements chimiques agissent plus vite, mais leur utilisation n’est pas sans danger, tandis que les solutions naturelles sont plus respectueuses de l’environnement. Elles préservent votre santé, celle de vos enfants, de vos animaux et de votre plante.

Les limaces et escargots, des indésirables souvent présents

À la première place, des nuisibles dans le collimateur des jardiniers figurent les limaces et les escargots qui appartiennent à la classe des gastéropodes. Ils constituent un véritable fléau pour les légumes, les plantes aromatiques, les plantes d’ornement et même pour les arbustes. En effet, un mollusque peut consommer jusqu’à 40 % de son poids en peu de temps. Pour éviter l’invasion des limaces et escargots, veillez à ce que la lumière pénètre entre vos végétaux, car ils préfèrent les abris qui leur permettent de se mettre à la fraîcheur et dans une obscurité modérée. En ce sens, enlevez systématiquement les feuilles mortes et les débris qui couvrent le sol, espacez suffisamment vos plantations. Ne laissez pas le reste de vos matériaux comme les planches, les parpaings et les pierres s’entasser dans un coin du jardin, mais rangez-les plutôt dans un local fermé. Souvent, les limaces et escargots élisent domicile dans les cache-pots. Il faut surveiller régulièrement ces derniers. D’autres solutions sont encore présentées sur la plateforme.

Les produits phytosanitaires chimiques, une utilisation réglementée

La loi Labbé du 6 février 2014 stipule la limitation de l’utilisation des produits phytosanitaires chimiques qui sont des produits très toxiques. Cette loi qui a fait l’objet de modification en 2017 et en 2019 implique actuellement les particuliers et les jardiniers amateurs. Non seulement ces produits causent la pollution du sol et des eaux, mais ils favorisent également la résistance des maladies et des parasites. Le non-respect des réglementations en vigueur stipulées par la loi Labbé est passible d’une peine d’amende de 150 000 euros et d’un emprisonnement de 6 mois. Cependant, quelques dérogations, qui ne concernent pas les particuliers, autorisent l’utilisation des produits phytosanitaires de biocontrôle, certains produits phytosanitaires permettant de lutter contre certains organismes réglementés et des produits de protection de végétaux. Pour plus de précisions, connectez-vous sur ce portail.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.